Ce rendez-vous est proposé par LES BAVARDAGES DE SOPHIE. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.
Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Dear you d’Emily Blaine.

– Mademoiselle Hoffman, je présume? s’enquit une voix au timbre grave.
– Monsieur Blake… Je…euh…Non…Mademoiselle Hoffman s’est absentée pour finaliser certains détails de votre…séjour, bafouillai-je en rougissant.
Je baissai les yeux et vis que sa main retombait. Merde! Je venais de snober Andrew Blake, qui était non seulement un client de l’hôtel, mais aussi l’homme le plus…superbe – et encore le mot est faible- que le destin ait bien voulu mettre sur mon chemin.
Je pris trois secondes pour recomposer mon visage professionnel, optant pour le détachement total. Mais à la seconde où je croisais son étincelant regard vert, je réalisai que c’était un peu comme tenter l’apnée profonde sans même savoir nager : un échec cuisant et humiliant.
Je rougis de nouveau, espérant que mes neurones allaient se mettre en mode survie.
– Souhaitez-vous que je transmette un message à mademoiselle Hoffman?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s