Mon ressenti : 8/10

Sur le point de fêter ses 27 ans, Juliette, top-modèle de renom, voit sa vie basculer lorsque son contrat est suspendu et qu’elle retrouve son appartement complètement saccagé. Bien décidée à s’accorder du repos, la jeune femme répond à l’invitation d’une communauté zen établie au cœur de la Lozère. Elle qui s’attendait à un hôtel avec room-service et Spa tombe de haut. Cette communauté prône un retour à la nature et à la simplicité qui est loin de correspondre à son quotidien de parisienne branchée.
Mais quel est donc cet arbre immense au nom imprononçable qui semble être au centre de leur étrange culte ? Pourquoi la vue de sa cicatrice provoque-t-elle de telles réactions ? Et qui est donc cet homme qui semble lire en elle comme s’il la connaissait depuis toujours ?
Toutes ces questions n’auraient pas vraiment d’importance s’il n’y avait ces affreux cauchemars.

Je tiens tout d’abord à remercier Roxanne Laurens pour ce service presse.

Juliette est une jeune mannequin de 27 ans. Superficielle, aimant la technologie et la dernière mode, elle est à l’opposé de sa sœur. Célia est le parfait modèle de la femme écologique, végétarienne, aimant la nature. Cette différence, malgré le fait qu’elles soient jumelles, l’a éloignée l’une de l’autre.
Mais voilà, la vie de Juliette par en vrille et pour couronner le tout, Célia se fait renverser par un bus et elle se retrouve dans le coma.
Juliette découvre que sa sœur s’était inscrite pour une semaine dans une retraite au milieu de la nature, dans une communauté de personnes vivant en parfaite harmonie avec la nature. Elle décide de prendre sa place.
Est-ce une bonne idée ? Et si tout cela était conspiré d’avance ?

J’ai beaucoup aimé ce livre. L’histoire est belle, addictive, ce livre est un véritable page-turner. J’ai été propulsée au cœur de la forêt, en Lozère, dans un endroit perdu au milieu de rien. Ça aurait pu être paisible, mais des évènements m’ont emmenée dans un thriller glaçant, ou l’horreur n’est jamais loin.
La plume de Roxanne Laurens est très belle, fluide. Les mots sont justes, utilisés à bon escient.
Une fois la lecture commencée, il m’a été difficile de poser le livre. Je voulais absolument connaître le fin de mot de l’histoire. Et ce que je peux vous dire, c’est que je ne suis pas du tout déçue de la fin ! L’auteure est arrivée à me surprendre jusqu’à la fin.

Juliette est une protagoniste attachante. Elle qui perd tout : son travail, son amoureux. Je l’ai senti partir à la dérive. J’ai espéré que cette retraire lui permettrait de surmonter les épreuves. J’ai eu mal pour elle, très mal. J’ai eu de la compassion. C’est une femme forte qui cache beaucoup de fragilité.

L’auteur, de part le livre, parle des sectes. Les sectes. Ce mot fait peur. Et pourtant, personne n’est à l’abris de tomber un jour dans cet engrenage. Il faut dire que ces gens ont la manière d’attirer les personnes fragilisées.

Ils profitent de la faiblesse, du malheur pour attirer dans leur filet des proies. Oui, des proies. C’est comme ça que je le conçois.
Le plus difficile, c’est de vouloir en sortir. Car une fois emprisonné dans leur griffe, c’est très compliqué de fuir.

Je ne peux que vous recommander ce thriller. Vous ne serez pas déçu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s