Ce rendez-vous est proposé par LES BAVARDAGES DE SOPHIE. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.
Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Promets-moi, Louise et Marco d’Anne Cantore.

– Ouais. Va dire ça à Bobby Kennedy!
Il hausse les épaules et glisse le pistolet dans sa poche de veste. Il me fixe, l’air inquiet.
– Tu as bien posté les courriers?
Je me laisse tomber dans mon confortable fauteuil.
– Pour la dixième fois au mois : oui! Je m’en suis chargé dès mon retour à la Villa. J’ai eu la levée, si tu tout savoir! je soupire, excédé de devoir encore une fois répéter la même chose.
Je remonte la manche de mon costume pour consulter ma Breitling.
– Il est minuit cinq.
Nonce se poste devant le mur. J’actionne le mécanisme dissimulé dans le premier tiroir du bureau. La porte dérobée s’efface pour laisser place à une volée de marches s’enfonçant dans le sol. Elles débouchent en plein centre-ville, rue Dumont-d’Urville, via le réseau de tunnels souterrains. Nonce sortira ainsi d’ici sans repasser par le club.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s