Un peu malgré eux – Becky Albertalli et Aisha Saeed

Becky Albertalli – Aisha Saeed – Editions Hachettes Romans – 2020

Mon ressenti : 8/10

D’un côté : Jamie Goldberg, dix-sept ans, une maladresse maladive. Il s’est retrouvé embarqué dans la campagne d’un candidat aux élections locales.

De l’autre : Maya Rehman, dix-sept ans, un caractère bien affirmé. Ses vacances en famille ont été annulées, mais sa meilleure amie est trop occupée pour traîner avec elle.

Ensemble, et surtout malgré eux, ils sont recrutés pour faire du porte-à-porte.

Ça n’a rien de très sexy, mais ce n’est pas la pire activité au monde non plus,

surtout que peu à peu les rebondissements de la campagne électorale les rapprochent…

Je tiens tout d’abord à remercier NetGalley pour ce service presse.

Mon avis

L’amour et la politique. Deux thèmes bien différents. Et pourtant, les deux auteures ont su les intégrer dans une merveilleuse histoire.

J’ai fait la rencontre de deux protagonistes : Maya et Jamie.
Maya est une lycéenne, musulmane. Elle est attachée à sa religion et à son mode de vie.
Jamie, lui, est un lycéen de confession juive. Lui aussi est attaché à ses traditions et prépare la bat-mitsva de sa sœur avec sa maman et sa grand-mère.

Rien n’était fait pour qu’ils se rencontrent. Mais le destin est plus fort que tout. Il suffit d’un rien. Il suffit… d’une campagne électorale ! Et oui, ces deux jeunes se retrouvent à faire du porte-à-porte ensemble. Au début, Jamie n’aimait pas le porte-à-porte de part sa timidité. Maya, elle, ne le faisait que dans un seul but : obtenir de ses parents une voiture.

Mais voilà, les convictions sont plus fortes que tout et quand l’adversaire de leur chouchou veut faire voter une loi sur l’interdiction du port du hijab, ces deux jeunes se battent à 100 % contre lui. Ils n’ont qu’une seule envie, gagner les élections.
De plus, l’amour va tout doucement pointer le bout de son nez…

J’ai adoré cette histoire. Les auteures ont su écrire une romance légère alors qu’elles abordent des thèmes lourds tels que le racisme, l’amour interracial, la politique, le militantisme.

Un des thèmes que j’ai retenus est l’amour interracial. Comme aimer quand on ne partage pas la même religion ? Surtout quand le poids parental est énorme. Ce n’est pas évident, surtout pour Maya, d’outrepasser son éducation pour pouvoir vivre le bonheur qui lui tend les mains.

Les plumes des auteures sont très belles et se marient bien l’une avec l’autre. Ce roman à 4 mains et à 2 voix est très bien ficelé, addictif.

Je pensais lire une romance légère et à ma grande surprise, j’ai lu un roman intéressant et qui amène à pas mal de réflexion.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, vous ne serez pas déçu.

Mes lectures Roman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :