Le mardi sur son 31 #88

Ce rendez-vous est proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.

Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.


Aujourd’hui je vais vous parler du livre Où tu iras j’irai de Jojo Moyes.

Ses phalanges rencontrèrent quelque chose de dur et se fendirent. Son oeil gauche se ferma après avoir reçu un coup brutal. Il avait du sable plein la bouche. Et puis des mains le tirèrent en arrières, et des éclats de voix retentirent.
– Picart! Lachapelle!
Tandis qu’il se relevait, la vision d’abord trouble, puis plus nette, les oreilles toujours emplies de l’adagio des cordes de l’autre côté du rideau, il découvrit le Grand Dieu dressé devant lui, le visage rouge de colère.
– Qu’est-ce qui vous a pris.
Henri secoua la tête, projetant autour de lui des gouttes de sang.
– Monsieur…, dit-il d’une voix haletante, s’apercevant soudain de son erreur.
– Le Carrousel! siffla le Grand Dieu. La quintessence de la grâce et de la dignité. De la discipline. Où est passé votre self-control? Tous les deux, vous nous avez couverts de honte. Retournez aux écuries. J’ai une représentation à terminer.
Il remonta sur son cheval pendant que Picart passait devant lui en titubant, un mouchoir pressé sur son visage blême. Henri le regarda partir.

Le mardi sur son 31 Mes chroniques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :