Le mardi sur son 31 #82

Ce rendez-vous est proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.

Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.


Aujourd’hui je vais vous parler du livre En attendant le jour de Michael Connelly.

Ballard remarqua aussi un bout de ficelle autour du cou de la morte. Il ne s’agissait ni d’une chaîne ni d’un bijou, mais bien d’un vulgaire bout de ficelle. Il y avait peut-être un pendentif, mais elle ne parvint pas à la voir dans le fouillis de cheveux collés par le sang. Elle jeta un coup d’œil à la porte, puis dégagea le cou de la victime et découvrit qu’une petite clé y était attachée. Repérant un scalpel sur un plateau d’instruments chirurgicaux, elle s’en empara, sectionna la ficelle, la dégagea, sortit un gant en latex de la poche de sa veste et glissa la clé et son support à l’intérieur de ce sachet à éléments de preuve improvisé.

Le mardi sur son 31 Mes chroniques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :