Trois contes – Gustave Flaubert

Gustave Flaubert – Editions George Charpentier – 1877

Mon ressenti : 7/10

Trois contes est le titre d’un recueil de trois nouvelles de Gustave Flaubert parues sous forme d’épisodes dans deux journaux différents au cours du mois d’avril 1877 et publiées dans leur intégralité le 24 avril 1877 par l’éditeur Georges Charpentier. Cette œuvre que Flaubert mit près de 30 ans à écrire dans sa totalité constitue sa dernière production romanesque achevée, puisqu’il devait mourir trois ans après sa publication.

Mon avis

Je ne donnerai, dans cette chronique, que mon avis personnel, mon ressenti par rapport à ces trois contes car, comment pouvoir critiquer une oeuvre qui date de si longtemps et surtout, comment pouvoir émettre une critique sur un classique de la littérature française?

Ce livre, comme l’indique son nom, se compose de trois contes :

  • Un Coeur simple :
  • Saint Julien l’Hospitalier
  • Hérodias.

J’ai beaucoup aimé les deux premiers, par contre le dernier m’a semblé bien long, alors qu’il ne fait que 40 pages…
Flaubert aborde dans ces contes des thématiques diverses telles que la psychologie et la violence.

J’ai passé un bon moment de lecture, c’est toujours un plaisir de (re)découvrir des classiques. J’ai l’impression que l’on peut les lire n’importe quand, il ne seront jamais démodés.

Je lirai encore avec plaisir d’autres œuvres de Flaubert, et j’aimerais me permettre de vous inviter à relire de temps en temps ces pépites de la littérature française.

Conte Mes lectures

6 commentaires Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :