Le mardi sur son 31·Mes chroniques

Le mardi sur son 31 #77

Ce rendez-vous est proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.

Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.


Aujourd’hui je vais vous parler du livre Le Lion et son étoile de Xavier Soler.

Mais Estelle n’en demande pas tant.
— Ne places-tu pas la barre trop haute ? ! Tu sais, Alex, nous n’avons pas
d’enfants et je ne t’en voudrai pas si tu ne déjeunes pas à midi avec moi ou si tu
rentres tard le soir.
— J’entends bien, mais je ne compte pas faire du présentéisme au détriment
de notre vie privée et de notre équilibre personnel. J’ai trop besoin de réussir ma
vie personnelle compte tenu de ce que j’ai vécu…
— Je comprends bien et partage au plus haut point la ligne de conduite que tu
te fixes. Au final, tes souffrances passées vont te motiver à te réaliser dans ta vie
au sens large du terme, et cela n’est pas fait pour me déplaire. Compte tenu du
poids de ton histoire, tu aurais pu emprunter une voie moins constructive…
Viens là que je t’embrasse !
Une deuxième année, puis une troisième s’écoulent sur le même tempo.
Estelle remplit son rôle à merveille et s’en trouve fort heureuse, même si Alex ne
peut s’empêcher de penser qu’elle pourrait aspirer à des responsabilités accrues
au vu de ses capacités intrinsèques… De son côté, il se montre toujours aussi
combatif et concentré sur ses résultats. Assurément, la tâche n’est guère facile, et
à maintes reprises, il peine durement, car les affaires sont tendues et la
concurrence féroce. Aussi, déploie-t-il tous les moyens en son pouvoir pour
réussir dans son entreprise. Ainsi, une fois par semaine, après sa journée de
travail, il dîne rapidement et réalise des campagnes de mailing. Il faut savoir que
dans les années quatre-vingt, Internet n’existe pas, et que pour prospecter les
clients potentiels, l’usage consiste à insérer un document publicitaire dans une
enveloppe sur laquelle reste à écrire l’adresse du destinataire et à coller le
timbre-poste… Ce type d’action s’avère donc longue et fastidieuse, malgré
l’aide précieuse d’Estelle totalement investie à ses côtés. Pour adoucir leur effort
et rompre la monotonie de leur tâche, tous deux travaillent en musique et
échangent sur des sujets divers et variés. Au fond, nos deux protagonistes savent
bien que les résultats de ces campagnes de mailing sont aléatoires, mais Alex
s’accommode fort bien d’un ou deux retours de prospects intéressés… Fort
heureusement, une opportunité va survenir au moment où il s’y attend le moins.
Ainsi, un vendredi soir, à la veille du week-end, il est informé par un client qu’il
vient de livrer que la SAMEX, grande entreprise régionale de transport veut
renouveler l’ensemble de ses copieurs. Sans plus tarder, il prend contact avec
Pierre Salvat, le responsable des achats et décroche un rendez-vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s