C'est lundi, que lisez-vous?·Mes chroniques

C’est lundi, que lisez-vous? #69

Ce rendez-vous est proposé par Camille de I believe in Pixie Dust. Chaque lundi, nous répondons à trois questions :

  1. Qu’ai-je lu la semaine passée?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
  3. Que vais-je lire ensuite?

Qu’ai-je lu la semaine passée?

Donne-moi ta main, prends la mienne de Fanny Vandermeersh

Elle est assise, pétrifiée. Le feu l’entoure, gagne dangereusement du terrain. La chaleur devient insupportable. Elle étouffe, appelle muettement et désespérément une bouffée d’air qui ne vient pas.
Isabelle travaille le matin dans un cabinet vétérinaire avec son amie Manuella alors qu’elle endosse, l’après-midi, le costume de médiatrice animale. Après une pause de quelques semaines et l’arrêt de son activité à l’hôpital des Châtaignes, elle attend la venue d’un nouveau patient à l’écurie, nommé Loen, un homme cabossé par la vie.
Mais depuis plusieurs semaines, le même cauchemar se répète. Elle est prisonnière des flammes et se réveille eu sursaut. Comment s’en débarrasser ? Et si son passé était la clef ?
Deux destins qui se croisent.
Deux âmes profondément marquées par le chagrin, qui vont retrouver la lumière.
Deux mains tendues.

Tant que vous penserez à moi d’Emmanuel Berl et Jean d’Ormesson

Entre avril et mai 1968, Jean d’Ormesson rend visite à Emmanuel Berl, dans son appartement du Palais-Royal. Désenchanté mais allègre, bavard mais pudique, témoin capital de son temps mais s’accordant au mieux le mérite d’un second rôle, homme d’avant-guerre mais curieux de ce printemps 68, celui que d’aucuns surnommèrent le  » Rabbin Voltaire « , s’entretien avec son cadet. Pourquoi Drieu la Rochelle était-il si seul ? Peut-on écrire Mort de la pensée bourgeoise à Saint-Tropez ? Qu’est-ce qu’un juif francisé et laïc ? Quelle drôle d’idée Proust a-t-il eue de lui lancer ses pantoufles à la figure ?

Que suis-je en train de lire pour le moment?

Meurtre à l’Ambassade de Damien Guichardon

De retour d’excursion dans le nord de la Thaïlande, David Petit rentre à l’ambassade de France où il travaille. Spectateur d’un meurtre, il en devient à la fois témoin et suspect. Effectivement, pourquoi la victime avait-elle une photo de lui dans son téléphone ?
Mêlé de près à l’enquête, David va tout tenter pour le découvrir, au risque de sa vie.

Que vais-je lire ensuite?

Les Gardiens des Anges : tome 2 – Les Ailes de l’oubli de Michèle Beck

« Je m’appelle Lily, j’ai 18 ans et je fais partie de ces humains dotés de pouvoirs qu’on nomme les potentiels.
J’ai été transformée en chasseuse et j’ai dû quitter Lyon ainsi que mes amis et tous mes souvenirs d’enfance pour le centre d’entraînement créé par mon père.
Bienvenue à Brocéliande !
Tu parles…
Je n’ai pas le droit de sortir à cause de ce nécromancien qui me traque pour pouvoir renaître à travers moi. Heureusement, j’ai de nouveaux amis sur qui je peux compter, parce qu’entre mon père qui élude mes questions, et Max qui agit comme si je n’existais pas, je vais peut-être bien devenir folle. À moins que je ne finisse par tuer l’un de mes nouveaux professeurs…
Et je ne vous ai pas encore parlé de ce garçon qui hante mes rêves et dont je ne vois jamais le visage. Il m’appelle à l’aide, et je crois être la seule à pouvoir le retrouver.
La routine, quoi !
Je m’appelle Lily, et je suis une chasseuse. »
Les potentiels sont des adolescents avec un pouvoir que les anges et les démons se disputent pour les enrôler dans leur combat. Un potentiel peut être transformé en chasseur par un démon, ou en gardien par un ange.
Après avoir découvert la vérité sur ses parents, Lily est devenue une chasseuse. Elle a fui cette guerre millénaire pour commencer son apprentissage. Mais la forêt de Brocéliande recèle bien des secrets, dont certains ne devraient pas être révélés et qui pourraient bien changer la face du monde…
Et si vous aussi, vous étiez un chasseur ?

Et vous? Que lisez-vous? µ

Je vous souhaite une très belle semaine livresque.

14 commentaires sur “C’est lundi, que lisez-vous? #69

  1. Attendu depuis plus de douze ans, le nouveau roman de Pat Conroy va combler les amateurs de grande saga romanesque. Véritable hymne à la magnifique ville sudiste de Charleston, dont l’auteur est originaire et près de laquelle il réside toujours, Charleston Sud est aussi, à travers une multitude de personnages pittoresques, l’histoire d’une génération sur plus de vingt ans, de 1969 à 1990 très exactement.
    Le narrateur – Leo King dit “ Toad ” (le Crapaud) – se souvient de cette année décisive de ses 18 ans où tout son destin se joue avec des rencontres qui l’ont marqué à vie : les orphelins Starla et Niles, fugueurs récidivistes, Sheba et Trevor Poe, jumeaux, promis à un futur grandiose mais tragique, Molly et Chad, un jeune couple de la haute société locale, Ike Jefferson, fils de l’entraîneur noir du lycée. La mère de Leo, fervente catholique et admiratrice de James Joyce, est proviseur de ce lycée et son père y enseigne les sciences. La famille vit encore traumatisée par le suicide quelques années plus tôt de Steve, le frère aîné de Leo.
    Ce “ casting ” sudiste étonnant, avec ses excès comme ses aberrations, nous entraîne de rebondissement en rebondissement jusqu’à Hollywood et San Francisco, tout en réservant à Charleston le dramatique dénouement, le jour où l’ouragan Hugo frappa la ville.
    Charleston Sud appartient à cette lignée de grands romans de formation que l’on ne raconte pas tant ils sont riches en action, mais qui se dévorent page après page.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s