Premières lignes #68

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma Lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches je vais vous citer les premières lignes de mon roman actuel.

Pour ce soixante-huitième rendez-vous, je vais vous parler du livre La Clinique du docteur H de Mary Higgins Clark.

Si elle n’avait pas eu l’esprit absorbé par le procès qu’elle venait de gagner, Katie n’aurait peut-être pas pris son virage aussi vite, mais elle était encore sous le coup de l’intense satisfaction que lui avait procurée la sentence de culpabilité. Elle l’avait obtenue de justesse. Roy O’connor était l’un des avocats les plus brillants du New Jersey. La cour n’avait pas tenu compte des aveux de l’accusé. Un coup dur pour l’accusation. Mais Katie avait malgré tout réussi à convaincre le jury que Teddy Copeland était bien l’homme qui avait sauvagement assassiné la jeune Abigaïl Rawlings au cours d’un vol à main armée.

Mes chroniques Premières lignes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :