Mes chroniques·Premières lignes

Premières lignes #53

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma Lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches je vais vous citer les premières lignes de mon roman actuel.

Pour ce cinquante-deuxième rendez-vous, je vais vous parler du livre Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang de Laurine Valenheler.

« Confieriez-vous vos enfants à ces gens-là ? »

La dernière vision qu’il a de lui amoureux remonte à l’été 1984. Il avait onze ans. Il n’était encore qu’une poussière du monde, un môme de rien derrière les vitres fumées de la vieille Fuego Cabriolet de sa mère. Il se souvient de tout : les platanes centenaires qui longeaient la route de campagne, le feu du ciel, l’odeur du cuir et des vernis à l’avant, le dédale de virages négociés à une vitesse indécente… Le coupé filait à toute allure vers l’inconnu et la balade était à l’image de leur complicité : libre et hédonique. Rien n’aurait pu les arrêter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s