Le mardi sur son 31 #46

Ce rendez-vous est proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.

Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.


Aujourd’hui je vais vous parler du livre La disparition de Natacha B. de Frédéric Rocchia.

-Mais qu’est c’qui est grave, nom de Dieu, mince? renchérit la femme de Max.
– Veuillez excuser ma femme, elle n’était pas au courant de ma démarche. Je vous présente Rose, ma compagne depuis 40 ans. Natasha est notre fille.
– Madame Branezo, repris Noct, votre mari est venu signaler la disparition de votre fille au commissariat de Ragevain, il y a un mois. Malheureusement, c’est une petite équipe et ils n’ont pas vraiment les moyens de mettre en œuvre une recherche pertinente. Ils nous ont donc transmis le dossier, il y a quelques jours, et nous voilà, moi et mademoiselle Mauvin, chargés de votre affaire.

Le mardi sur son 31 Mes chroniques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :