Publié dans Mes chroniques, Premières lignes

Premières lignes #36

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma Lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches je vais vous citer les premières lignes de mon roman actuel.

Pour ce trente-sixième rendez-vous, je vais vous parler de Les Mânes de l’ombre de Katell Curcio.

Prologue

Hélène se réveille. Elle a dû s’assoupir un instant. Elle souhaite ouvrir les yeux, mais elle a peur. Très peur. Seul le silence règne. Elle redoute ce qu’elle va découvrir dans la pièce sordide. Peut-être est-il sorti ? L’observet-il ? Reste-t-il terré dans un coin telle une hyène salivant devant sa future proie ? Son bâillon est imbibé de bave. Elle l’a supplié de ne pas lui introduire la boule de tissu dans la bouche. Impassible, il lui a décoché un regard froid et pénétrant. Alors, elle a abdiqué.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s