Le mardi sur son 31 #33

Ce rendez-vous est proposé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de donner une citation de la page 31 du livre que l’on est en train de lire.

Le but est de découvrir ou de redécouvrir la plume de certains auteurs.


Aujourd’hui je vais vous parler d‘Anarkhia d’Aviscène.

Le voyage se fit sans embuche. Les montagnes étendues de verts pâturages parcourues, les guerriers s’infiltrèrent difficilement dans une zone boisée composée de futaie et de taillis. Etrange ! Ils ne se sont pas fait dépouiller. Sans doute, le déshonneur les poursuivait telle une ombre que les brigands trouveraient honteux de s’approprier un quelconque objet leur appartenant !

Arrivés au pied d’un arbre dont l’écorce ressemblait étrangement à une peau de serpent, ils défirent le joug qui retenait leurs montures. Les chevaux se nourriront des végétations présentes sur les lieux.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s