Publié dans Mes lectures, Roman

Les Rivières souterraines – Stéphanie Lamache

Stéphanie Lamache – Librinova – 2019

Mon ressenti : 6/10

Quatrième de couverture

Normandie, fin du vingtième siècle.
Tom, la trentaine cabossée, revient du pays des morts (à moins que ce ne soit celui des fous) à la recherche d’une place dans la vie et d’un sens à son histoire. Chez Rose, le restaurant-bar-tabac-épicerie du village, il entendra des histoires d’ici et d’ailleurs.

Les Rivières souterraines, c’est l’histoire de gens qui veulent rêver leur vie mais dont les rêves ont été détruits, ou qui saccagent les rêves des autres. Entre mer et marécage, la vie secrète des rêveurs et des fous jaillit dans les silences du quotidien.
Avec leurs trajectoires souvent solitaires, Tom et les autres personnages frôlent leurs limites et celles de la société. Mais peut-on, doit-on, rejoindre la « majorité », la « norme » ?

La Normandie dont je parle n’est pas celle des cartes postales, des pommiers en fleurs et du luxe ouaté de la Côte Fleurie. Les personnages sont ancrés dans des lieux précis, mais dans des vies incertaines. Il y est question de solitude, de peurs, de marginalités, d’amitié aussi. 

Mon avis

Je tiens tout d’abord à remercier Stéphanie Lamache pour ce service presse.


Un roman en demi-teinte

Ce roman raconte l’histoire de Tom, jeune homme brisé par la vie. On remonte dans son enfance jusqu’à maintenant. Son enfance a été malheureuse. Il a grandi dans une famille nombreuse pour laquelle la devise pourrait tenir à « malheureux tous ensemble ».
Il fuit à Paris dès qu’il peut, mais encore une fois, c’est le malheur qui l’emporte. il fuit alors Paris et devient SDF. Il trouve des petits boulots pour survivre.
Un jour, sur le chemin, il rencontre son ami d’enfance, Fabrice, qui va le ramener près de sa terre natale…


Je vous avoue que ce livre m’a rendu d’humeur mélancolique. Il n’y a rien de positif dans cette histoire. Tout est noir et tout le monde parle de malheur. Ce livre ne peut pas être lu par tous, à mon avis. En tout cas, si vous êtes déjà dans un esprit mélancolique ou dépressif, ne le lisez pas. Par contre, si vous aimez cette ambiance noire ou l’espoir n’est même pas permis, alors ce livre est pour vous.

Moi, personnellement, je n’ai pas trop accroché. J’ai aimé la plume de l’auteure, qui est très belle. Mais je pense que je préfèrerai lire cette plume dans une ambiance un peu moins sombre.

Mais encore une fois, si vous aimez cette ambiance, je suis certaine que ce livre peut vous plaire.

L’auteur

Stéphanie Lamache vit en Normandie, avec des livres et des chats, et travaille dans une abbaye avec des livres et des archives (mais pas de chats).
Avant Les Rivières souterraines, son premier roman, elle a écrit deux scénarios de longs-métrages et des nouvelles dont quelques unes ont été remarquées dans des concours. Deux ont été publiées : La Chaise, co-écrite avec Jane Mannone, est parue dans la revue Brèves n°69 et La Marche du temps est parue dans l’anthologie Ténèbres 2018.

Publicités

Un commentaire sur « Les Rivières souterraines – Stéphanie Lamache »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s