Publié dans Mes lectures, Thriller psychologique

Maudit mercredi : le jour où les jeunes filles rencontrent la mort – Nicci French

Nicci French – Fleuve Editions – 2014

Mon ressenti : 7/10

Quatrième de couverture

Ce mercredi-là, Ruth Lennox, épouse et mère aimée, est sauvagement assassinée. Aide-soignante charitable et voisine exemplaire, voilà une femme sans histoires, pensait l’inspecteur Karlsson. Jusqu’à ce que les langues se délient… Face aux mensonges d’une famille meurtrie, Karlsson a besoin de la psychothérapeute Frieda Klein, qui n’a pas son pareil pour déceler les noirs secrets de l’âme.
Mais sera-t-elle en mesure de l’aider ? Traumatisée par une récente agression, elle est mêlée de manière personnelle à l’affaire. Et ses méthodes de travail suscitent plus que jamais la critique, quand d’étranges intuitions la mènent sur la piste de jeunes filles disparues auxquelles personne ne s’intéresse… À corps perdu, Frieda se lance à la poursuite d’un tueur en série ignoré de tous. À moins qu’il ne soit que la projection de ses propres angoisses ?

Mon avis

Quand le mensonge mène au meurtre

Dans ce thriller psychologique, deux enquêtes sont menées en parallèle. La première concerne le meurtre d’une mère de famille, menée par l’inspecteur Karlsson. La deuxième concerne une série de disparitions de jeunes filles menée par un journaliste, Jim Fearby.
Frieda, une jeune psychothérapeute, se retrouve malgré elle embarquée dans ces deux enquêtes.
Je n’ai pas pu deviner ni le meurtrier de la mère de famille – je suis encore sous le choc de son identité – ni le responsable de ces mystérieuses disparitions.
Je me suis attachée à Frieda, forte et têtue et en même temps si fragile. Son entêtement et sa détermination vont la pousser à comprendre le dénouement de ces enquêtes, mieux que la police.


Le mensonge… Le mensonge peut mener au crime. Quand le mensonge s’immisce dans un foyer, il détruit tout sur son passage. Personne n’en ressort indemne, et encore moins la personne qui en est à l’origine. Ca peut briser des familles entières.
C’est ce que nous apprend ce roman. Une femme ment à son mari, à ses enfants. Un mari ment également à sa femme, à ses fils, et les deux familles vont se retrouver brisées à jamais…
La découverte d’un mensonge peut également conduire à la mort. C’est le cas d’une des jeunes filles disparues. Il aurait mieux fallu pour elle qu’elle n’apprenne jamais l’horrible vérité…

J’ai beaucoup aimé ce thriller, même si la lecture m’a paru longue à certains moments. Mais la fin est tellement époustouflante que j’en oublierait les longueurs d’avant. Les auteurs nous embarquent dans deux enquêtes différentes. Ce qui, parfois, peut porter à confusion, surtout au début. Je me suis un peu emmêlée les pinceaux à certains moments, mais on s’y habitue vite.

Si vous aimez les thrillers psychologiques, je vous le conseille. Ne vous arrêtez pas à la longueur de certains passages car la fin s’avère être un réel page-turner.

Les auteurs

Sous le pseudonyme Nicci French se cache un couple de journalistes londoniens qui conçoivent et écrivent ensemble des thrillers psychologiques. Après ses études de littérature anglaise à l’université d’Oxford, Nicci Gerrard a enseigné la littérature à Los Angeles puis à Londres, avant de se tourner vers le journalisme et de créer une revue artistique. Elle rencontre alors Sean French, futur journaliste, qui deviendra son second mari et son compagnon d’écriture… La passion amoureuse et littéraire qui lie ces deux auteurs à succès nous a offert de nombreux romans incontournables, dont neuf déjà publiés au Fleuve Noir.

4 commentaires sur « Maudit mercredi : le jour où les jeunes filles rencontrent la mort – Nicci French »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s