Publié dans Mes lectures, Policier

Dernier refuge – Patricia MacDonald

Patricia MacDonald – Editions Albin Michel – 2001
Lu sous les Editions France Loisirs

Mon ressenti : 8/10

Quatrième de couverture

Dena, enceinte, décide de se séparer de son compagnon devenu alcoolique et violent. Se sentant menacée, la jeune femme comprend qu’elle est en danger. Et quand sa meilleure amie est retrouvée assassinée, ses soupçons grandissent.
Dans le village, le souvenir d’un autre crime, plus ancien et jamais élucidé, s’est réveillé. Le temps presse, la tension monte. Dena doit fuir. Mais son dernier refuge est-il aussi sûr qu’elle le croit?
La peur, le doute, la fuite impossible sont au rendez-vous de cette intrigue où le passé chasse le présent d’une jeune femme au bonheur fragile.

Mon avis

L’enfer du dernier refuge

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé la plume de Patricia MacDonald. Encore une fois, elle m’a plongé dans une histoire incroyable remplie de rebondissements, qui m’a tenu en haleine jusqu’à la fin.

Dena, jeune femme enceinte, essaie de se libérer des griffes de son compagnon violent, Brian. Mais tout n’est pas si simple, surtout que celui-ci est protégé par le chef de la police! Elle trouve refuge chez sa seule amie … qui va se faire assassinée quelques jours plus tard. Est-ce Brian le meurtrier?
Peter, un collègue de Dena et père célibataire de deux adorables petites filles, propose de l’aider. Cette aide est vraiment la bienvenue. Mais Dena est-elle vraiment en sécurité?

J’ai découvert l’identité du meurtrier 200 pages avant la fin du livre. Vous me connaissez, pour moi, ce qui fait un bon policier, c’est quand je découvre le meurtrier que dans les dernières pages. Et pourtant, ce livre est un très bon policier! Car oui, on découvre assez vite le meurtrier, mais c’est à ce moment que l’auteur sort de sa plume la carte suspens! Je ne voulais plus lâcher le livre avant de savoir le pourquoi du comment. Et à la fin, l’auteur lance son dernier dès! Et ça, je vous assure que je ne l’ai pas vu venir…

Meurtres, violence conjugale, corruption au sein de la police, discrimination, secrets : voici tous les ingrédients qui donne à ce livre un savoureux cocktail à suspens.
Encore un très bon roman de Patricia MacDonald que je vous recommande vivement.

L’auteure

Patricia MacDonald est née le 1er août 1949 à Greenwich, là où elle a grandi dans le Connecticut. Elle a suivi des études de journalisme et a obtenu son doctorat à Boston. Après cela, elle a collaboré à la rédaction de nombreux magazines, allant des journaux médicaux aux magazines féminins. Puis, irrésistiblement attirée par la littérature, elle décide de se lancer dans l’écriture. En 1981, elle publie Expiation, puis en 1985, Un étranger dans la maison. Depuis cette année-là, Patrick a MacDonald a vendu en France plus de 1 800 000 exemplaires de ses livres. Suivront Petite soeur, Sans retour, Une femme sous surveillance, Un coupable trop parfait, Origine suspecte, La Fille sans visage, J’ai épousé un inconnu, Une mère sous influence, Le Poids des mensonges et La Soeur de l’ombre en 2013. Nombre de ses polars ont été adaptés pour la télévision.

Patricia MacDonald s’est imposée comme une des reines du roman policier, maîtresse du suspense familial et psychologique. Ses romans sont traduits dans plusieurs langues dont le japonais, le suédois et le français.

Elle vit à Cape May près de Philadelphie, où son mari, Art Bourgeau, tenait l’une des meilleures librairies des États-Unis, spécialisées en polars.

Un commentaire sur « Dernier refuge – Patricia MacDonald »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s