Publié dans Mes lectures, Roman

Et si on partait vivre au Brésil, ma chérie? – Lili Plume

Lili Plume – 2018

Mon ressenti : 10/10

Quatrième de couverture

« Et si on partait vivre au Brésil, ma chérie ? » Une simple phrase prononcée par mon cher et tendre un beau jour de printemps 2013 et toute ma vie est chamboulée ! Une année au pays de la Samba. Des découvertes, des voyages, des rencontres insolites et des histoires brésiliennes hautes en couleur. Mais surtout, le début d’une aventure familiale inoubliable ! Pour ceux qui s’apprêtent à suivre leur conjoint à l’autre bout de la planète, qui ont envie de découvrir un pays magique, une nouvelle culture, de rire de mes tribulations ou peut-être même de s’en émouvoir…Bienvenue au Brésil ! Votre guide Lili Plume

Mon avis

Je tiens à remercier chaleureusement Lili Plume pour l’envoi de son livre.


Vive le Brésil!

Dans ce roman, Lili Plume (Gaëlle) nous parle de son aventure brésilienne. Un jour, son mari a une proposition d’emploi au Brésil et ils partent vivre là-bas.

La décision du départ n’est pas une chose facile pour Gaëlle. Tout quitter, son travail, sa famille, ses amis, pour partir à l’autre bout du monde dans un pays qu’elle ne connaît pas et qui lui fait peur… Mais elle décide de soutenir son mari et ils partent, avec leur fils Nathan, vers l’inconnu.

Arrivés là-bas, tout n’est pas simple! À commencer par les problèmes administratifs. Et l’administration, au Brésil, c’est quelque chose! Il ne faut pas être pressé. Tout est « relaxada » comme ils disent là-bas. Et oui j’ai moi aussi appris le portugais en lisant ce roman.

En parlant de ça, l’apprentissage d’une nouvelle langue n’est pas évident. D’ailleurs j’ai eu quelques fous rire quand l’auteur nous donne quelques significations de mots où une seule lettre ou prononciation peut tout changer. Le petit Nathan aussi doit apprendre le portugais, mais à son âge les choses sont beaucoup plus simple.

Il faut aussi apprendre la culture du pays. Dans un pays comme le Brésil, tout est tellement différent de la France! En France, les gens courent partout à longueur de journée et sont tellement pressés qu’ils en deviennent désagréable. Au Brésil c’est tout l’inverse. Il faut adopter la zen attitude. Gaëlle va mettre un peu de temps à s’y adapter mais elle comprend vite que si elle ne veut pas frôler la crise cardiaque, elle n’aura pas le choix.
L’éducation est très différente aussi. Au Brésil, les enfants sont rois! Ils font à peu près tout ce qu’ils veulent comme ils le veulent. Je ne vous dit pas comme Nathan aime le Brésil!

Le plus dur, quand on part, c’est l’éloignement de la famille. Ne pas les voir aussi souvent qu’avant, et que par écran interposé en attendant les vacances et le retour en France ou leur visite au Brésil. Et vu le décalage horaire, ce n’est pas évident de les contacter à chaque fois que notre protagoniste en sens le besoin. Gaëlle et Maxime (son mari), vont parfois avoir des petits coups de blues.

Gaëlle se demande aussi ce qu’elle va bien pouvoir faire de ses journées. Elle ne travaille pas au Brésil. Elle se fait une bande de copines géniales, organise des cafés bobones chez elle, va à plein de fête mais elle aimerait aussi faire quelque chose pour elle-même. C’est de là qu’est venu son envie d’écrire ses aventures brésiliennes (et je ne peux que l’en remercier).

On en apprend aussi beaucoup sur l’histoire du Brésil et de sa culture. J’avais parfois l’impression d’être à côté de l’auteure pendant ses visites culturelles. Et les fêtes! Rien que pour ça je veux bien aller au Brésil moi. Des fêtes presque tous les Week-ends! Vive la Caipirinha!

Bon, si vous ne l’avez pas encore compris, j’ai adoré ce roman! Je peux vous dire que mes zygomatiques vont s’en souvenir pendant un moment. La plume de Lili est tellement belle et drôle que mon homme me regardait parfois en se demandant ce que je pouvais bien lire pour rire autant.
Si vous voulez rire et en plus, sous le soleil Brésilien, je vous invite vivement à lire ce roman.

L’auteure

Lili Plume a, pendant de nombreuses années, été professeur des écoles dans l’académie de Grenoble après avoir obtenu une Licence de Lettres Modernes à l’Université de Strasbourg. Avec un fils de quatre ans et un mari ingénieur dans l’automobile, elle vit sa première expérience d’expatriation en Amérique du Sud au Brésil en 2014. Elle décide alors de se lancer dans l’écriture. Aujourd’hui, elle nous livre avec beaucoup d’humour et de franchise ses anecdotes et aventures vécues en tant que femme d’expat’.

4 commentaires sur « Et si on partait vivre au Brésil, ma chérie? – Lili Plume »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s