Publié dans Mes chroniques, Premières lignes

Premières lignes #23

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma Lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches je vais vous citer les premières lignes de mon roman actuel.

Pour ce vingt-troisième rendez-vous, je vais vous parler de La Calanque de l’Aviateur d’Annabelle Combes (livre qui sortira le 22 août pour la rentrée littéraire).

Des fils électriques pendent du plafond noyés dans des fissures qui ont l’apparence de saignées, elle prend. Les murs noircis de crasse et de salpêtre suintent d’humidité, elle prend. L’évier dans un coin, son émail à demi-rongé d’éclats qui font comme des éclaboussures d’encre, un dessin dézingué, elle prend. Le parquet s’effondre, ses lattes dégondées par la vermine, elle prend. La vitrine, la carreau fendu sur toute la largeur en diagonale, laisse à peine entrer une clarté glauque, elle prend.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s