Publié dans Mes lectures, Policier

Saratoga Woods – Elizabeth George

Elizabeth GeorgeEditions Presse de la Cité – 2013

Mon ressenti : 8/10

Quatrième de couverture

La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs « murmures », comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l’envoyer sous une nouvelle identité sur l’île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King. La personne censée l’accueillir ne l’attend pas au débarcadère. Et ne s’y présentera jamais. Livrée à elle-même, Becca doit dorénavant se débrouiller seule, dans un endroit qu’elle ne connaît pas et dont les habitants, comme elle ne tarde pas à le découvrir, semblent tous receler une part d’ombre…

Mon avis

Hannah est une jeune fille de quatorze ans qui vit avec sa maman et son beau-père à San Diego. Hannah a un don, elle entend les murmures des gens. C’est comme ça qu’elle a compris que son beau-père avait commis un meurtre. Pour la protéger, sa maman l’emmène sur l’île de Whidbey sous une nouvelle identité : Becca. Sur l’île une connaissance de sa mère doit l’attendre. Mais cette personne ne viendra jamais et Hannah se sent seule au monde dans cette île où elle ne connaît personne…

Un jeune homme, Seth, va l’aider et la mettre en relation avec Debbie. Celle-ci va l’héberger et l’inscrire au lycée. Là elle fera la connaissance de Derric, un beau jeune lycéen. Celui-ci va avoir un accident dans la forêt de Saratoga Woods et Becca va être accusée par une camarade de classe, Jenn (une vraie peste!).

Comment Becca va se sortir de là? Et, surtout, comment va-t-elle faire pour que la police ne remonte pas jusqu’à elle, et jusqu’à son ancienne identité. Elle craint que si on remonte jusqu’à elle, son beau-père ne la retrouve et lui fasse la peau.

J’ai beaucoup aimé cette lecture. Je me demande si je ne suis pas abonnée aux histoires de meurtres dans les îles car pour le moment, à chaque fois que je lis un policier, ça se passe sur une île…

L’auteure aborde différents thèmes dans ce livre : le deuil, le changement de vie, la quête de la vérité, la différence.

Le deuil vécut par Becca. Elle doit faire le deuil de son ancienne vie, de son ancienne identité et surtout le deuil de sa maman, qu’elle n’est pas certaine de revoir un jour…
Debbie aussi est confronté au deuil de sa fille qu’elle n’a jamais su faire.
Quand à Seth, il doit faire le deuil de sa relation avec son ancienne petite amie, Hayley.

La peur de Becca. Elle vit constamment avec la peur que son beau-père ne la retrouve. La peur aussi que l’on découvre qui elle est vraiment.
Seth lui, vit avec la peur de décevoir ses proches et de ne pas pouvoir percer dans la musique.

La quête de la vérité au sujet de l’accident de Derric. Est-ce un accident ou une tentative de meurtre? Qui aurait pu lui faire ça? Chacun va essayer de démêler cette histoire et surtout, chacun à sa propre théorie sur le sujet!

La différence car Becca est différente des autres par son don. Elle doit constamment porter son brouilleur si elle ne veut pas être assaillie par les murmures. Mais les autres remarquent son brouilleur. Et comme tout le monde le sait, les adolescents sont cruels les uns vis à vis des autres.

Ce roman est assez varié dans les thèmes proposés et cela forme une histoire magnifique, où le suspens est à son comble. J’ai voulu comprendre autant que Becca ce qui était réellement arrivé à Derric tout comme j’ai eu aussi peur qu’elle que son beau-père la retrouve. C’est le personnage qui m’a le plus marqué. J’ai souffert pour elle, pour tout ce qu’elle a dû traverser à même pas quinze ans. C’est vraiment un personnage très touchant.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, j’ai appris grâce au commentaire de Pat0212 qu’il y avait une suite! Et en effet, la fin demande bien une suite. Et je vous avoue que j’ai hâte de connaître la suite tant la fin de laisse sans voix… et paniquée…

L’auteure

On l’appelle la « reine Elizabeth » ou la « reine du crime ». Depuis Enquête dans le brouillard, son premier roman, publié en 1988 et récompensé en France par le Grand Prix de littérature policière, la réputation de l’Américaine n’a cessé de croître. Tous ses titres sont des best-sellers mondiaux. Elle vit sur l’île de Whidbey, dans l’Etat de Washington, où se déroule Saratoga Woods.

Publicités

8 commentaires sur « Saratoga Woods – Elizabeth George »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s