Publié dans Mes lectures, Roman

Une île si tranquille – Jean-Pierre Lefebvre

Jean-Pierre Lefebvre – Editions Héloïse d’Ormesson – 2019

Mon ressenti : 9/10

Quatrième de couverture

Vingt ans après avoir quitté Formentera, le gendarme Clet Postec revient dans l’île pour les obsèques de son beau-père, ancien chef de la Guardia Civil locale. Le lendemain, alors qu’une tempête fait rage, la mer dépose sur les rochers le corps d’une expatriée française. La Guardia Civil sollicite l’aide de Postec qui, suspectant un homicide, mène sa propre enquête. Mais sous l’apparente quiétude des lieux, il ne passe pas inaperçu et certains sont déterminés à le faire renoncer.

Mon avis

Tout d’abord je tiens à remercier Valentine Barbini des Editions Héloïse d’Ormesson pour ce service presse. Ce livre sort aujourd’hui.


Quelle belle découverte !

Me voilà embarquée sur une île des Baléares en compagnie du Clet Postec qui s’y rend pour assister aux obsèques de son beau-père.

Cette île baigne de plus en plus dans la modernisation et les changements commencent à se voir : plus de touristes et donc, plus de constructions.

Une tempête empêche Postec de rentrer chez lui. Au cours de cette tempête, un corps de femme est retrouvé. Suicide ? Meurtre ? Accident ? Postec décide de mener l’enquête de son côté en compagnie de Paco, son beau-frère. Il se lie avec la fille de la défunte qui va l’aider à comprendre ce qui a bien pu se passer.
Que vont-ils découvrir ? Quel impact ces découvertes auront-elles ?

Je dois dire que je suis agréablement surprise par ce roman. L’enquête est bien menée et le suspens est présent grâce au fait que vers la page 70, d’autres personnages rentrent dans la danse. Un inconnu téléphone à un certain Pepi pour rendre compte des faits et gestes de Postec et Paco. Qui sont-ils ? Quel est le lien entre eux et l’enquête ? Que veulent-ils à Postec et Paco ? Tant de questions que j’ai pris plaisir à découvrir tout le long de ma lecture.

Ce livre aborde aussi le thème des liens familiaux. Pourquoi Postec est-il venu seul à l’enterrement ? Pourquoi Pia, sa femme et fille du défunt, n’est pas là ? Et surtout, pourquoi n’a-t-elle pas remis les pieds sur l’île depuis son mariage, vingt ans plus tôt ?

J’ai beaucoup aimé la plume de Jean-Pierre Lefebvre qui est très fluide. J’espère sincèrement qu’il réécrira un autre roman. En tout cas je vous conseille vivement de lire celui-ci.

L’auteur

Né en 1943 à Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Lefebvre a enseigné comme professeur de littérature allemande à l’École normale supérieure. Traducteur émérite, il a publié récemment les œuvres de Kafka dans la Bibliothèque de la Pléiade. Son premier roman, La Nuit du passeur, a paru chez Denoël en 1989.

Publicités

3 commentaires sur « Une île si tranquille – Jean-Pierre Lefebvre »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s