Publié dans Mes chroniques, TAG

Tag : Ces questions que vous n’osez pas poser

Aujourd’hui, je reviens vers vous avec un nouveau Tag vu sur le blog de Mademoiselle Maeve.


Dans quelle tenue te sens-tu le mieux pour écrire un article ? 

Mon pyjama! Ben oui, il faut avouer que l’on est quand même bien dans son pyjama. Et pour trouver l’inspiration et les bons mots, il faut être à l’aise. Donc je préfère, si possible, écrire mes critiques et chroniques bien emmitouflée dans mon pyjama.

Y a-t-il une habitude à propos de la blogosphère livresque que tu n’aimes pas ?

Non. J’aime tout ce qui se passe sur la blogosphère. Et je trouve que c’est justement le fait que les bloggeurs soient si différents qui fait la beauté de la blogosphère.

Lorsque tu es malade, en profites-tu pour écrire quelques articles, ou au contraire tu restes dans ton lit avec ta lecture en cours ? 

Ca dépend. Si je suis juste un peu « patraque », je pourrais écrire des articles. Mais maintenant, si je suis très malade (genre grippe) là non, je ne pourrais pas écrire une seule ligne. Là je reste bien au chaud accompagné de ma lecture.

Est-ce qu’il t’arrive de te censurer lors de la relecture de tes articles ?

Non jamais. Quand j’écris un article, je me relis juste pour les fautes d’orthographe. Jamais sur le fond. J’écris avec mon cœur et en étant la plus sincère possible et je trouve que si je me relis pour corriger le fond, ma critique ne sera plus le reflet de mes pensées. Mais toujours en restant respectueuse du travail de l’auteur.

Est-ce que tes propos varient si tu chroniques un livre que tu as reçu en service presse ou en cadeau (et tu sais que la personne qui te l’a offert va lire ta chronique) ? 

Non. Il est vrai que quand on reçoit un service presse ou un livre de l’auteur, la critique est moins facile à faire. Dernière un ami m’a donné son livre et quand on connait personnellement l’auteur, c’est encore pire. Mais j’essaie de mettre cela de côté. Je veux que toutes mes critiques soient faite de la même façon, que ce soit pour un livre offert comme pour un livre acheté. Je ne veux pas fausser mon ressenti. La priorité pour moi est d’être sincère avec mon ressenti.

Quelle serait pour toi la consécration suprême qui pourrait découler de ton blog ?

Bon je vous préviens, pour répondre à cette question, je me mets en mode rêveuse, princesse Disney et tout le tralala…

Déjà être reconnue par des auteurs et des maisons d’éditions (j’ai récemment été contactée par les Editions Héloïse d’Ormesson). Et le plus beau serait de voir une partie d’une critique (même une phrase), sur la couverture d’un livre.
Pouvoir aussi écrire des critiques pour la presse…

Bon allez, on arrête de rêver, question suivante!

Est-ce que tu stresses lorsque tu vois que des lecteurs ont lu des livres que tu as recommandés ? 

Stressée non, curieuse oui. J’aime savoir ce que les lecteurs ont pensé d’un livre que j’ai lu. Pouvoir en parler et partager nos opinions. C’est ce qui fait la richesse de ces échanges.

Est-ce que tu lis tes livres différemment maintenant que tu dois les chroniquer ?

Différemment est un grand mot. Je suis peut-être un peu plus attentive à la construction des phrases et au rythme que met l’auteur dans son livre. Mais je ne me rends pas compte d’une quelconque différence entre avant et maintenant.

Comment trouves-tu tes idées d’articles ?

Pour les critiques littéraires je ne cherche pas d’idée. Je fais mes articles comme je le sens sur le moment.

Pour mes chroniques hebdomadaire (C’est lundi, que lisez-vous?, Le mardi sur son 31,…) je les ai trouvé au fur de mes voyages sur les blogs. J’ai repris ceux que j’aimais tout simplement.

As-tu des modèles de blogueurs / blogueuses ?

J’admire pas mal de blogueurs/blogueuses. Que ce soit pour le style de leur blog ou de leur article. J’aime énormément le blog de Mademoiselle lit par exemple.

Qu’est-ce qui t’as inspiré le design actuel de ton blog ? 

Le design de mon blog reflète complètement ma personnalité. J’aime les couleurs chaudes, qui font cocooning et qui réchauffent.

Est-ce que tu t’es déjà retenue de faire un article sur un livre que tu as vraiment détesté de peur d’être violente ? 

Non car je sais que je ne serais pas violente. Avant de faire une critique d’un livre qui ne m’a pas plut, je me dis toujours qu’il y a un travail derrière. Que le fait que je n’ai pas aimé un livre ne signifie pas qu’il est mauvais, loin de là. On ne peut pas tout aimer, et tant mieux. Mais jamais je ne ferais une critique violente sur un livre, par respect pour l’auteur qui a passé des mois dessus.

Et voilà, vous en savez un peu plus sur moi et mon blog. Vous pouvez bien entendu reprendre ce tag.

Publicités

2 commentaires sur « Tag : Ces questions que vous n’osez pas poser »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s