Publié dans Mes lectures, Roman

On dirait nous – Didier van Cauwelaert

Didier van Cauwelaert – Éditions Albin Michel -2016

Note : 8/10

Quatrième de couverture

Soline est une jeune violoniste, Illan, un brillant glandeur au potentiel en sommeil. En dehors de leur amour, rien ne va plus dans leur vie… jusqu’au jour où un vieux couple attachant leur propose une existence de rêve. Mais qu’attendent-ils en échange?

Mon avis

Cette histoire est loufoque. Je me suis retrouvée en plein Montmartre en compagnie de Soline et Illan. Ce couple s’aime énormément. Mais en croisant un couple de personnes âgées dans un parc, ils ne pensaient pas que leur destin allait basculer et être lié au leur.

Leur rencontre n’est pas un hasard. Les Nodier ont choisi Soline et Illan. Oui mais choisi pourquoi? Tenez-vous bien : Madame Nodier, originaire d’un vieux peuple de l’Alaska (les Tlingits), n’a plus beaucoup de temps à vivre et aimerait être réincarnée dans leur enfant! Ils acceptent sans bien comprendre les conséquences. Surtout que le lendemain, le compte en banque de Soline fait un bond de … 1.200.000 €!

Vous accepteriez vous? Faire un enfant pour qu’une inconnue puisse être réincarnée?

Les voilà donc plongés dans « l’opération bébé« . Surtout qu’Illan était fier que quelqu’un le considère enfin…


C’est la première fois de ma vie qu’un être humain place un tel espoir en moi. Depuis la mort de mes parents, je ne me suis jamais senti indispensable, unique. Même avec Soline, je me sens souvent facultatif, interchangeable.


Madame Nodier est partie quelques semaines plus tard et Georges, son mari, a pour seul espoir de la voir renaître dans l’enfant que portera Soline. Mais celle-ci ne sent pas l’esprit de Madame Nodier, Yoa, gravir autour d’elle comme l’espère Georges.


Dans son regard déterminé, je voyais passer tant de choses. Elle vengeait Fouad, elle éradiquait sa famille de tortionnaires aux mains propres, elle honorait sa dette envers le vieux couple qui lui avait rendu son violoncelle. Elle a répété :
-On fait comme si.
Quatre mots qui allaient bouleverser notre destin.


Après quelques semaines, Soline tombe enfin enceinte.


Nous étions loin des prouesses technologiques en vigueur autour de nous : fécondation in vitro, mères porteuses … Il ne s’agissait que d’un bébé conventionnel, même s’il était subventionné : nous venions de mettre en production un enfant sur commande avec une éventuelle mémoire antérieure en option, c’est tout.


Georges était ravi et ne vivait plus que pour cet enfant à naître…


Depuis l’échographie dont il avait encadré le cliché sur sa table de chevet, il ne voyait plus dans le ventre de ma compagne que le réceptacle de sa femme. Une tombe vivante. Une tombe qui allait donner la vie.


Vont-ils regretter d’avoir mêlé leur avenir à celui des Nodier? La promesse faite à Yoa va-t-elle mettre leur couple en péril? Ou du moins le mental de Soline?


Ca a été mon bonheur, Illan, mon grand bonheur de femme, jusqu’au jour où les Nodier sont venus changer nos galères en conte de fées, notre couple en remake du leur, et mon ventre en antichambre d’une morte.


Comment vont-ils gérer la situation?
Leur couple sera-t-il plus fort?
Et George, fera-t-il son deuil quoi qu’il arrive?


J’ai beaucoup aimé ce livre. J’ai pris plaisir à me retrouver dans le quartier de Montmartre que j’affectionne particulièrement. L’auteur nous embarque aussi durant quelques pages en Alaska. Et le petit plus, c’est ce petit voyage en Belgique. Ben oui, on parle si peu de notre beau pays dans les livres que quand ça arrive, c’est avec un réel plaisir.

J’ai découvert la plume de Didier van Cauwelaert pour la première fois et je relirai volontiers d’autres livres de cet auteur.

L’auteur

Didier van Cauwelaert est un écrivain français d’une famille d’origine belge. L’auteur se qualifie de « romancier de la reconstruction ». Ses ouvrages pour la plupart abordent la construction de gens en difficulté, en souffrance. Il a également travaillé pour le cinéma en tant que scénariste pour deux films.

Publicités

2 commentaires sur « On dirait nous – Didier van Cauwelaert »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s