Mes chroniques·Premières lignes

Premières lignes #4

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citer les premières lignes de mon roman actuel.

Pour ce quatrième rendez-vous je vais vous parler de Félix et la source invisible d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Premières lignes

-Tu ne remarques pas que ta mère est morte?

Mon oncle désignait Maman devant l’évier, grande, droite, trop pâle, qui finissait d’essuyer la vaisselle en déposant une assiette au sommet de la pile.

-Morte? murmurais-je?

-Morte!

De sa voix caverneuse, l’oncle avait répété le mot si violemment que celui-ci, plus lourd qu’un corbeau, emplit la cuisine, heurta les meubles, rebondit sur les murs, cogna le plafond puis s’ enduit par la fenêtre pour s’ attaquer aux voisins; guttural, strident, éraillé, le son se fragmenta en échos dans la cour.

2 commentaires sur “Premières lignes #4

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s