Publié dans Mes lectures, Roman graphique

L’autre chambre – Diane Schmidt

Diane Schmidt – Editions Envolume – 2019

Note : 10/10

Quatrième de couverture

Je suis devenue une femme à trente-six ans.
Avant je n’étais rien. Je n’avais pas envie.

Je suis devenue une femme avec un vase, parce qu’il était à portée de main sur l’étagère de ma chambre, et qu’il était joli.

La première fois s’est faite sans lui.
Je ne voulais pas qu’il parte à peine entré, à cause du fait que je n’étais pas encore une femme, à l’âge où j’aurais dû l’être.

Je n’ai rien senti. Ni douleur ni plaisir.
Pas de quoi en faire un plat ou un poème.

Mon avis

Je tenais tout d’abord à remercier Diane Schmidt pour l’envoi de son roman et de la confiance qu’elle m’a accordée.
Ce roman sortira le 12 mars 2019.


Et voilà mon premier coup de cœur de février!

Ce livre est court, court mais percutant! Il nous raconte l’histoire de deux femmes, Marie et Ondine. Deux femmes que tout opposent mais qui se ressemblent tout de même. Ce sont deux femmes qui souffrent, percutées l’une et l’autre par la violence de la vie.

Marie a connu son premier et son dernier homme à 36 ans. Elle ne se sent pas femme. Elle vit une vie « morte », sans émotions, sans envies, sans rien. Pourquoi est-elle comme ça?


On devient femme par le sang. Par trois fois.
A la puberté, au dépucelage, à l’accouchement.
Je ne suis pas une femme, je n’y arrive pas.
Je ne couche pas avec les hommes.
Je ne couche pas avec les femmes.
Ni avec moi-même.


Ondine, elle, est tout l’inverse de Marie. Elle, elle couche. Elle travaille d’ailleurs dans une boîte de nuit. Elle est danseuse de charme.
Elle vit avec une brute épaisse qui fait d’elle ce qu’il veut.


Ses coups de poing me font autant d’effet que ses coups de reins.
Ils font de lui un homme,
un homme comme tous les autres.


Ce texte est percutant par la froideur qui en ressort. J’ai ressenti, tout le long de ma lecture, le mal-être de ces deux femmes.

Il est écrit sous forme de proses et se lit très vite (même pas une heure). Mais chaque fin de phrase m’a percutée un peu plus que la précédente.
Les graphismes sont très jolis, aussi percutant que le texte. Il faut savoir que c’est l’auteure elle-même qui a créé ces graphismes.

Dès sa sortie, je vous conseille de le lire. C’est un petit bijoux.

L’auteure

Diane Schmidt est graphiste indépendante à Paris. L’Autre chambre est son premier roman.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s