Mes lectures·Roman

Les jours de mon abandon – Elena Ferrante

Elena Ferrante – Éditions Gallimard – 2004

Lu sous les Éditions Folio

Note : 7/10

Quatrième de couverture

Olga, trente-huit ans, un mari, deux enfants. Un bel appartement à Turin, une vie faite de certitudes conjugales et de petits rituels. Quinze ans de mariage. Un après-midi d’avril, une phrase met en pièces son existence. L’homme avec qui elle voulait vieillir est devenu l’homme qui ne veut plus d’elle.

Le roman d’Elena Ferrante nous embarque pour un voyage aux frontières de la folie.

Mon avis

Ce roman est poignant! J’ai assisté tout au long de ce livre à la chute émotionnelle d’une femme, Olga, que son mari vient de quitter, du jour au lendemain, sans aucun signes avant-coureurs.

J’ai eu de la peine pour Olga, son univers s’écroule devant elle. Impuissante face à la décision irrévocable de son mari, elle passe par différents stades dont la colère. Quand Mario, le fameux mari, revient chercher ses affaires par exemple.


Je poussais un soupir, je lui courus après. J’avais à l’esprit une foule de récriminations. Je voulais crier : Ne touche à rien, ce sont des choses auxquelles tu as travaillé tandis que j’étais là, que je m’occupais de toi, que je faisais les courses, la cuisine, ce temps-là m’appartient également un peu, laisse tout ici.


Olga ne sait plus comment gérer sa vie. Chaque geste lui demande un effort gigantesque. Pourtant, elle a deux enfants dont il faut s’occuper! C’est là qu’Olga, je l’avoue, m’a énervée! Je peux comprendre que l’on soit triste, au bout du rouleau. Mais se laisser aller à ce point-là, je ne comprend pas! Peut-être est-ce mon côté trop indépendant qui a pris le dessus sur ma lecture mais j’avais envie de la secouer et de lui crier : « Revis! Tu as des enfants qui ont besoin de toi, ils ne demandent que ça! »


Le soupçon voulant que mes enfants entendaient eux aussi me convaincre que leurs chairs se fanaient par ma faute, rien qu’à respirer le même air que moi, tout à coup me fulgura. La maladie de Gianni serait cela. Il le mettait en scène, Ilaria me le mettait, pour sa part, sous les yeux non sans un malin plaisir.


A force de s’interroger et de parler (enfin, se plaindre) à son entourage, Olga va comprendre que Mario n’est pas vraiment l’homme qu’elle croyait. Elle comprend qu’il y avait 2 Mario : son mari et l’homme qu’il était réellement…


Mario était-il véritablement un homme agressif, convaincu qu’il pouvait imposer sa loi sur toute chose et sur tout un chacun, et même capable d’opportunisme ainsi que le vétérinaire me l’avait suggéré?


Cela l’aidera-t-elle à reprendre sa vie en main?
A passer ce cap douloureux du divorce?


J’ai bien aimé ce livre même si parfois je trouvait la lecture longue. Il n’y a pas beaucoup de dialogues. Le roman est composé principalement de descriptions, ce qui rend la lecture fatigante à certains moments.
Mais je relirai volontiers un autre livre de cette auteure.

L’auteure

Elena Ferrante est l’auteure de plusieurs romans parmi lesquels L’amour harcelant, Les jours de mon abandon, Poupée volée, L’amie prodigieuse, Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste et L’enfant perdu, tous parus aux Éditions Gallimard. La plage dans la nuit, illustré par Mara Cerri, à paru aux Éditions Gallimard Jeunesse.

3 commentaires sur “Les jours de mon abandon – Elena Ferrante

Répondre à leslecturesdemy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s