Publié dans Mes lectures, Roman

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert

Karine Lambert – Editions Michel Lafon – 2014
Lu sous les Editions Le Livre de Poche

Note : 7,5/10

Quatrième de couverture

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien.
Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre.
L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi?Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

Mon avis

Ce livre traite de la souffrance que l’on peut ressentir en amour. Une souffrance telle que certaines femmes ont décidé de ne plus croire à l’amour, de faire une croix définitive sur ce qui est quand même la plus belle chose au monde.

Comment faire quand on a eu si mal? Mal à un point tel que la seule décision à prendre pour aller c’est : plus jamais d’hommes!

Ce roman nous fait comprendre comment on peut en arriver à cette décision brutale.


Paris. Une impasse. Un immeuble. Oui, mais pas un immeuble comme les autres. Dans cet immeuble ne vivent que des femmes. Des femmes qui, chacune pour leur raison, ont renoncé aux hommes! Et quand on habite dans cet immeuble, il faut suivre une règle : l’accès est interdit aux hommes!

Juliette, en emménageant dans cet immeuble, ne s’attendait pas à ça. Elle ne comprend pas comment on peut renoncer aux hommes.
Renoncer aux hommes, c’est renoncer à l’amour?
Oui mais alors, on le remplace par quoi, l’amour?


On ne remplace pas l’amour. On remplace les illusions, l’attente, les turbulences, la dépendance, les déceptions, les thérapies de couple, le rien, par des choses agréables, à portée de main, qui ne disparaîtront pas au premier coup de vent, à la montée de la sève, au printemps.


Elle essaie de comprend comment on peut en arriver là. Comment une femme, la Reine, propriétaire de cet immeuble, a pu imposer cette règle à ces locataires. Les autres filles ont l’air de l’accepter et de se persuader qu’elles sont beaucoup mieux sans hommes. Mais Juliette sens bien que ce sujet est fragile et qu’elle pourrait basculer de l’autre côté à tout moment… Elle va essayer de faire comprendre à la Reine que son comportement n’est pas normal. Même si elle à l’air d’être la seule à le penser.


Vous les gardez près de vous, comme des sujets prosternés devant vos décrets, parce que ça vous arrange, pour ne pas vieillir seule. Vous ouvrez la fenêtre aux bourdons mais les filles, vous leur coupez les ailes!


Arrivera-t-elle à leur redonner goût à l’amour?
Et elle, trouvera-t-elle enfin un homme digne de l’aimer?
Et vous? Vous y arriveriez à vivre dans cet immeuble sans hommes?

Ce livre se lit très vite. J’ai passé un agréable moment avec ce petit groupe de renonceuses.

Citation

« C’est impossible, dit la Fierté
C’est risqué, dit l’Expérience
C’est sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur. »

William Arthur Ward

L’auteure

Karine Lambert est une photographe belge. Ses clichés sont de minuscules instants essentiels : éclats de rire, de sensualité, de fragilité, de vérité. Dévoreuse de livre, elle a toujours rêvé de partager sa passion pour les mots. D’une façon ou d’une autre, avec des images ou des phrases, elle raconte ce qui la touche. L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes a remporté en 2014 le Prix Saga Café qui couronne le meilleur premier roman belge.

10 commentaires sur « L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes – Karine Lambert »

  1. Un livre qui a l’air intéressant ! ❤ Je pense le lire avant de le prêter à ma meilleure amie, célibataire endurcie. C’est l’un de nos principaux sujets de conversation d’ailleurs. 😅
    Au passage j’aime beaucoup le design de ton blog.

    J'aime

      1. J’ai eu cette phase là aussi à ma séparation. Mais un jour mon compagnon a débarqué dans ma vie et maintenant je ne me vois plus sans lui… sauf quand il laisse traîner ses chaussettes 😂

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s