Publié dans Mes chroniques, Mes lectures, Roman

La lettre d’amour interdite – Lucinda Riley

Lucinda Riley – Éditions Charleston – 2018

Note : 9 /10

Quatrième de couverture

1995, Londres

L’année ne pourrait pas plus mal commencer pour Joanna Haslam, jeune et brillante journaliste londonienne. Non seulement elle vient d’être abandonnée par l’homme au côté duquel elle pensait passer le reste de sa vie, mais elle est tirée du lit par son patron pour aller couvrir les funérailles de sir James Harrison, monstre sacré du cinéma britannique, qui vient de s’éteindre à l’âge vénérable de 95 ans.

Un reportage mondain qui a peu de chance de lancer sa carrière…

Et pourtant, sous le luxe et le glamour qui entourent la dynastie Harrison, Joanna ne tarde pas à remonter la piste d’un secret. Déterminée à lever le voile sur plus de soixante-dix ans de mensonges et de mystère, la jeune femme comprend qu’elle est devenue la cible de personnes haut placées, prêtes à tout pour empêcher la vérité d’éclater.

Marcus Harrison, le charismatique – et très troublant – petit-fils du grand acteur, sera-t-il un allié ou un ennemi dans cette quête de vérité?

Mon avis

Quelle surprise! En ouvrant ce livre, et n’ayant jamais lu un ouvrage de cette auteure, je m’attendais à un roman d’amour comme beaucoup d’autres. Mais quel ne fût pas mon étonnement au fur et à mesure de ma lecture!

Oui, l’amour est évidemment présent. Mais l’histoire ne tourne pas autour de deux amants éperdument amoureux.

Ce livre mêle à merveille l’amour avec la manipulation, les secrets, les enquêtes et, chose rare dans les romans catalogués « roman féminin », le danger et les meurtres. Oui, il y a des meurtres, et pas qu’un! La combinaison subtile de tout ces éléments donne naissance à une histoire magnifique où le suspens est bel et bien présent.

Me voilà embarquée dans une enquête journalistique dont l’aboutissement pourrait réduire à néant la monarchie britannique. Oui rien que ça!

Et la fin, mais quelle fin! Franchement, je ne m’attendais pas du tout à ça, en tous cas pour les deux tiers.

Est-ce l’art qui imite la vie ou la vie qui imite l’art?

Ce livre est tellement prenant que je l’ai fini avec deux jours d’avance sur mon objectif. Il m’a également volé quelques heures de sommeil mais sans aucun regret.

Je lirais avec plaisir un autre roman de Lucinda Riley.

L’auteure

Lucinda Riley est née en Irlande et après une carrière d’actrice au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle a écrit son premier roman à 24 ans. Ses livres ont depuis été traduits dans plus de 30 langues et vendus à 15 millions d’exemplaires dans le monde entier. Elle figure fréquemment en tête de liste de best-sellers du New-York Times et du Sunday Times.

Depuis plusieurs années, Lucinda est plongée dans l’écriture de la série Les Sept soeurs, qui suit le destin de soeurs adoptées et s’inspire de la mythologie qui entoure la célèbre constellation de la Pléiade. Les quatre premiers tomes, Les Sept soeurs, La Soeur de la tempête, La Soeur de l’ombre et La Soeur à la perle se sont hissés en tête des meilleurs ventes dans toute l’Europe et sont en cours d’adaptation pour une série télévisée.

Publicités

5 commentaires sur « La lettre d’amour interdite – Lucinda Riley »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s